• header_02.jpg
  • header_01.jpg
  • header_03.jpg

L'abeille, insecte social

Si vous êtes curieux et que vous ne connaissez pas encore la vie de l'abeille, découvrez ce qui se passe à l'intérieur d'une ruche, et levez le voile sur les mystères de cette fabuleuse société d'insectes!

 

L'abeille domestique est un insecte hyménoptère qui vit en société organisée appelée colonie. Chaque colonie comporte une reine et sa descendance : les ouvrières et les mâles appelés faux-bourdons.

A l'état sauvage, les abeilles établissent leur ruche dans un tronc creux ou tout autre abri (ruine, boîte aux lettres abandonnée, derrière un volet jamais ouvert...), parfois même directement sur une branche. Elles changent presque chaque année d'emplacement, la reine partant avec de nombreuses ouvrières en laissant derrière elle une partie de la colonie.

La reine est la seule abeille dans la ruche qui pond, car elle sécrète des phéromones qui bloque cette fonction chez les autres femelles de la ruche (les ouvrières). Avant qu'elle s'en aille lors de l'essaimage, les ouvrières commencent l'élevage de ses potentielles remplaçantes : la première jeune reine née tuera les autres avant qu'elles sortent de leur cellule.

Une jeune reine doit être fécondée par des mâles avant de pouvoir pondre. Dès 6 jours après la naissance, elle va effectuer un ou plusieurs "vol nuptiaux" : elle quitte la ruche et va s'accoupler avec plusieurs faux-bourdons, généralement en plein vol. Chaque mâle meurt après l'accouplement. La reine stocke la semence de ces mâles dans un organe appelé spermathèque, qui lui permettra de féconder ses oeufs tout au long de sa vie. Elle revient à la ruche après avoir rempli cette spermathèque et commence quelques jours ensuite à pondre, ce sera sa principale activité durant sa vie entière.

Quelle différence entre une abeille reine et une abeille ouvrière?

Mais la différence la plus significative est la nourriture que vont consommer les larves : celles d'ouvrières auront droit à de la gelée royale seulement les trois premiers jours de leur vie puis à un mélange de miel et de pollen.
Les larves destinées à devenir reines ont par contre droit à de la gelée royale durant les 5 à 6 jours précédant l'operculation (fermeture) de leur cellule. Même dans cette cellule elles reposent sur une réserve de gelée royale. Puis après la nymphose qui les transformera en insectes parfaits (ou imagos) et leur émergence de la cellule, une seule reine survivra en éliminant ses rivales. Elle sera nourrie exclusivement avec de la gelée royale, et cela jusqu'à la fin de sa vie, qui durera plusieurs années (de 4 à 5 ans maximum) contre seulement quelques semaines pour une ouvrière née à la belle saison à quelques mois pour une ouvrière qui va passer l'hiver...

 

Et les mâles dans tout ça?

Les mâles quant à eux sont par contre issus d'ovules non fécondés, ils sont dits "haploïdes" et n'héritent des gênes que d'un seul individu femelle, la reine (ou éventuellement une ouvrière si la ruche a perdu sa reine et est devenue "bourdonneuse"). Ces ovules sont pondus dans des cellules plus larges que celles des ouvrières, et aussi un peu plus longues (l'operculation forme une coque qui dépasse du rayon).
Les faux-bourdons vivent environ un mois et demi et ont essentiellement un rôle reproducteur, aussi ils sont chassés de la ruche ou tués lorsque la saison de reproduction est passée.